Œuvrer à la création d’un village de référence à Maaden (Mauritanie)

Village écologique de référence – Maaden

Mauritanie

Agroécologie, éducation, économie, habitat et santé seront associés dans ce village mauritanien dans le souci des êtres et de la nature.

Depuis plusieurs années, Pierre Rabhi imagine une initiative écologique au cœur du Sahel. Un lieu où hommes et nature cohabiteraient en intelligence. Maurice Freund s’est rendu en Mauritanie à Maaden en août 2017. Il a été convaincu que ce village atypique se prêterait à une expérience créative et écologique. Les premiers contacts avec la communauté villageoise ont été enthousiastes. Ainsi, tout en accompagnant Maurice Freund à la renaissance d’un tourisme solidaire en Mauritanie, le Fonds de Dotation souhaite contribuer à la transition de ce village modèle.

Ce projet se base sur une démarche participative de la communauté villageoise accompagnée par des experts du réseau de Pierre Rabhi et des partenaires locaux. Ce projet est directement piloté par l’équipe du Fonds de Dotation Pierre Rabhi. Il s’agit d’un projet ambitieux, de longue haleine et qui a besoin d’être soutenu financièrement.

Témoignage de Pierre Rabhi : « En décembre 2018, en Mauritanie,  trente-cinq ans après l’aventure de Gorom-Gorom, je suis en compagnie de Maurice Freund, de Bernard Chevilliat. Tous deux font partie de l’équipe bénévole du Fonds de Dotation Pierre Rabhi créé en 2013, de Pierre-François Prêt, agronome expert en agroécologie et de quelques amis et connaissances susceptibles de nous aider à Maaden.

Nous souhaitons élaborer une sorte de village modèle, qui, inspirera des initiatives similaires. Ainsi, entre l’accès à ce pays facilité par la ligne aérienne de Point Afrique et nos compétences en agroécologie, nous serons en mesure de coopérer à une démarche à laquelle la conjoncture mondiale avec ses incertitudes donne une indéniable pertinence et devient absolument indispensable. » 

Pour l’heure plusieurs problématiques prioritaires ont été identifiées avec les villageois :
  • Désenclavement du village dont l’accès est rendu difficile par une piste de 10 kms à forte déclivité et sujette à détérioration.
  • Amélioration de la production locale de carottes et passage en agroécologie.
  • Amélioration de la productivité de dattes et développement du maraichage par l’application de méthodes agroécologiques.
  • Aide pour l’autonomie et l’équipement du dispensaire.
  • Contributions aux développements des coopératives féminines notamment en favorisant la transformation du henné et sa commercialisation.
  • Introduction de l’écologie à l’école primaire, fourniture de livres et cahiers.
  • Aide à la fourniture de 50 pompes solaires sur 5 ans en privilégiant les paysans les plus démunis.
  • Aide à la formation pour la rénovation des maisons.
  • Développement d’un tourisme éthique et solidaire de proximité à vocation spirituelle (village soufi).

Après plusieurs audits adossés à des analyses de terrain et plusieurs échanges avec l’association locale, une « feuille de route » a été établie. Le Fonds de Dotation Pierre Rabhi a permis la livraison d’un premier container de matériel de 40 pieds en février 2019.

En 2019, plusieurs paysans de l’oasis se sont montrés intéressés pour apprendre les techniques du compostage afin de remplacer les engrais chimiques. Plusieurs cours et formations pratiques ont été organisés pendant l’année (arrosage/retournement/épandage du compost sur les cultures maraichères et celle des palmiers dattiers). Les paysans qui ont expérimenté le compost sont enthousiastes aux vues des premiers effets positifs sur la santé de leurs arbres.

Le moulin à henné fourni par le Fonds de Dotation a permis de broyer 400 kg de henné avec une excellente qualité finale. Deux ateliers de deux jours chacun ont été organisés pour quelques femmes du village sur la fabrication des confitures de dattes et de bissap. Ces confitures seront vendues localement aux touristes de passage et à la population avec un tarif différencié (commerce solidaire). Pour la petite coopérative féminine Teyssir, un système de pompage solaire complet a été fourni. Une clôture et un bassin d’eau ont été édifiés afin d’équiper leur jardin. Un congélateur solaire a d’autre part été acheté et livré pour l’Union des coopératives de femmes. Neuf pompes solaires ont été distribuées aux paysans, en principe ceux dont les situations étaient les plus précaires au sein de l’Oasis. Les bénéficiaires ont été identifiés par l’association locale et les pompes ont pu être installées par un technicien local. Plusieurs campagnes de nettoyage de l’oasis ont été organisées. Elles ont permis de collecter les ordures ménagères et nombre de déchets plastiques.

Pour 2020, il reste beaucoup à faire : amélioration du dispensaire, rénovation des écoles et des maisons, formation à l’agroécologie…

Pour nous aider à aider la communauté villageoise de Maaden, nous avons besoin de votre soutien : Pour nous soutenir !